Classici

20 Feb

 je crois qu’un livre classique est un livre que nous lisons d’une certaine façon. C’est-à-dire que ce n’est pas un livre écrit d’une certaine façon, mais lu d’une certaine façon. […] Un livre classique est un livre lu d’une certaine manière.

Borges en dialogues, J. L. Borges et O. Ferrari, 10/18.

Annunci
Citazione

Man walks with …

13 Feb

Man walks with his feet on the ground and his head in the air; and the history of what has happened on earth —the history of cities and armies and of all the things that have had body and form—is only one-half the Story of Mankind.

Louis Mummford, The Story of Utopias.

Animalité

12 Feb

Nous sommes des animaux. Nous naissons, nous grandissons, nous mourons, nous nous reproduisons: c’est le règne animal. Et pourtant comme disait mon maître Meyerson, il y a un niveau de l’humain, et ce niveau n’est pas identique à celui de l’animal. Cela veut dire que l’évolution et l’histoire font émerger au sein même de l’animalité quelque chose que l’animalité ne comporte pas. Qu’on prenne le langage, les institutions sociales, la religion, l’art, la science, le savoir, la philosophie, etc. On y voit s’exercer une capacité des hommes à rendre présent ce qui n’est pas là, à représenter l’absence sous toutes ses formes pour en fabriquer des objets de pensée.
J.P. Vernant, La Traversée des frontières

I classici

11 Feb

I classici
Butterati dalle ustioni, fra i ponteggi
dei restauratori i classici guardano
a noi con l’occhio sazio del rapace
che ci riduce a istanti. Non sopportano
luci artificiali: notte sia notte,
nubi a plotoni senza temporali.
Stringono il cuore, ma come lo possono
fare le mani tramutate in ali.
Nel nostro andare noi li perdoniamo,
spettri educati, mutili e ideali.
Se li studiamo, ancora ci minacciano.
Ma quale polvere. Quali scaffali.

Paolo Ferraro

Citazione

Translation

10 Feb

“The word ‘translation’ comes, etymologically, from the Latin for ‘bearing across’. Having been borne across the world, we are translated men. It is normally supposed that something always gets lost in translation; I cling, obstinately to the notion that something can also be gained.”
Imaginary Homelands, Salman Rushdie

Philological fundamentalism

28 Apr

From that, he moves in Chapter 2 to a consideration of what he memorably names philological fundamentalism, the belief that only poetic allusions (or references, as R.Thomas calls them) that can be precisely defined and delimited are worthy of analysis.

Allusion and Intertext: Dynamics of Appropriation in Roman Poetry by Stephen Hinds
Review by: James E. G. Zetzel

Back with classical quotes: elitism and mass

23 Apr

Les origines de Rome sont donc un imaginaire que nous allons tenter de saisir au premier siècle av. J.-C. Sans privilégier une élite “éclairée” qui sera plus proche de “nous”, plus “évoluée”- les poètes, les philosophes et les grands hommes- aux dépens des classes inférieures qui seraient encore engluées dans les superstitions ancestrales. Cicéron, César, Virgile ou Auguste nous sont a priori aussi incompréhensibles que le paysan qui bine son champ sous le soleil et qui ne voit pas plus loin que le dieu Terme bornant son domaine: ils partagent un même imaginaire. Auguste ou Virgile n’étaient ni en avance sur leur temps, comme on entend souvent dire dans les médias, ni au-dessus des idées vulgaires ou des passions communes, transcendés par leur génie ou leur destin, ni plus proches de notre “raison”. Cet imaginaire commun cependant ne les enferme pas dans une vision du monde unifiée, une Weltanschauung, car ils partagent pas un système de représentations figées mais un ensemble de pratiques de toutes sortes -y compris verbales et esthétiques- grâce auxquelles une communauté vit dans l’espace qui est le sien.
F. Dupont, Rome, la ville sans , 2011, p.20-21.

%d blogger hanno fatto clic su Mi Piace per questo: